Aide 1° SSI La Pléïade par Badabway

Sur ce Forum est retranscrit au fur et à mesure, tout le travail effectué en classe de première SSI au lycée La Pléïade, ou du moins, ce que je peux réécrire.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le théâtre classique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Badabway - Administrateur
Admin
avatar

Messages : 50
Date d'inscription : 30/08/2008

MessageSujet: Le théâtre classique.   Mer 15 Oct - 16:29

I) La perfection classique :

Racine utilisa langage de cours = titre « M. », « Madame ». Terme nobiliaire : Sire, Sieur= seigneur.

Il se sert de mots qui ennoblissent :
« Le coeur » => métonymie = courage, amour.
« Le bruit » => la renommée.
« L'objet » => la femme.

Règles de bienséance : Il ne faut pas représenter sur scène quelque chose qui peut choquer le public.
Il ne faut donc pas manger, voler, violer, tuer sur scène. Il nous faut ne pas non plus représenter de bataille.
« non coram populo» = Pas Devant Le Peuple. Le théâtre parle d'amour et de politique.

Le théâtre de Racine compte cruauté, traîtrise, mensonges, calomnies...
Toutes les pièces de Racine sont une méditation sur le pouvoir.

II) Le Héros racinien :

Chez Racine, le héros s'identifiait au personnage principal et souvent, donne son nom à la pièce.
Le premier titre de « Phèdre » était : « Phèdre et Hippolyte ».

Andromaque, Bérénice, Bajazet, Esther, Attalie...
Britannicus est la seule exception : Le Héros est Néron.

Le héros doit avoir des qualités morales et physiques. Cependant, Néron empoisonne son frère et Phèdre ment délibérément.

=> Naissance haute, aristocratie : Phèdre est la soeur de Pasiphaé. On met en scène des personnages de haut rang, car plus le statut de la personne est élevé, plus la chute est spectaculaire. Plus il est connu, plus il sera dégradé. La déchéance d'une personne peut conduire à celle de son royaume. Thésée perd son fils et sa femme. Or le rôle d'un roi est d'assurer sa descendance. Le personnage doit être « ni tout à fait coupable, ni tout à fait innocent ». En effet, le malheur d'un homme coupable donne au public une sensation de justice. Il faut que le personnage devienne malheureux par sa faute. Quoi qu'il arrive, le personnage racinien est voué au malheur, car souvent il souffre de la malveillance de Dieu.
Il l'est également à cause de son amour irrationnel. L'aveuglement conduit à l'oubli de devoirs. Le personnage racinien est caractérisé par son anéantissement : Sa mort est programmée, quoi qu'il fasse, il est destiné aux trépas.
C'est un personnage qui ne peut exister que dans un espace et un temps précis (au palais, en 24 heures maximum). C'est un héros séquestré.
Phèdre vit à Trézène, dans le palais de Thésée. Elle ne peut vivre à l'extérieur, car Hippolyte s'y trouve.
Il en va de même pour Hippolyte, car dès qu'il quitte le palais, ils meurent. Phèdre est paralysé par son sentiment : elle a le pouvoir, mais ne s'en sert pas.

« Soleil, je viens te voir pour la dernière fois » = héros sans espoir.
Le héros, durant la place de se sortir de son destin ; mais c'est un être déchu. Le héros est victime des circonstances et de lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://premieressilapleiade.forumlycee.com
 
Le théâtre classique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un classique du Maroc
» Quelle tragédie classique avec des secondes faibles ?
» Heavy Metal ? Classique ? Même combat !
» le Monde comme il va, collection Carré classique
» Victoires de la musique classique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aide 1° SSI La Pléïade par Badabway :: Cours de Français-
Sauter vers: